Avec la crise, les envies de reconversion professionnelle se font plus importantes.
Les raisons sont multiples : perte d’intérêt pour le poste actuel, poste fragilisé…

Accompagner cette transition professionnelle est aujourd’hui un enjeu pour les responsables de formation et RH.
Pourquoi et comment ?

L’un de vos collaborateurs vient de vous faire part de son souhait de se reconvertir ?
Il est loin d’être le seul. Il fait, en effet, partie des 83 % des Français qui y ont déjà songé (source : étude réalisée en mars 2021 par Cadremploi).

Des envies qui se sont encore accrues avec la crise.
De fait, c’est une très bonne nouvelle. 

Le monde du travail est en mouvement perpétuel et la norme consistera bientôt à ne pas exercer le même emploi toute sa vie.
Pour une entreprise qui se porte bien, cela peut générer de véritables opportunités de développement.

Il s’agit donc d’accompagner ces transitions professionnelles aussi bien dans l’intérêt du salarié que dans celui de l’organisation. Mais comment ?
 

La reconversion professionnelle : la “nouvelle normalité” ?

Les derniers confinements ont soulevé beaucoup de questionnements relatifs au monde professionnel.
Entre quête de sens et envie d’ailleurs, nombreux sont les salariés à avoir envisagé une reconversion professionnelle.

Et cette tendance perdure.
Pourquoi et quels en sont les enjeux pour les entreprises ?

Pourquoi la reconversion professionnelle a-t-elle le vent en poupe ? 

La crise a mis en lumière et accéléré bon nombre de problématiques.
Tout d’abord : la précarité de nos emplois. Ces derniers, soumis à de nombreux changements technologiques, économiques ou environnementaux, sont en constante évolution.
Dans l’actualité, les sujets de l’obsolescence des compétences ou encore d’accélération de la digitalisation sont récurrents. 

Ils soulèvent dès lors plusieurs interrogations sur notre avenir.
Alors que nos grands-parents ne rêvaient que de stabilité de l’emploi, les nouvelles générations cherchent du sens au leur et changent régulièrement.

De véritables switcheurs ? Ou des personnalités agiles qui savent s’adapter à leur environnement.
Car oui, toutes ces problématiques nous prouvent que le monde du travail a profondément évolué et qu’il n’est plus question aujourd’hui d’exercer le même métier toute sa vie.

Il devient dès lors essentiel de se former pour avoir des portes de sortie et se reconvertir lorsque le besoin s’en fait sentir.
Un enjeu important qui devrait apporter beaucoup à l’entreprise, car reconversion peut rimer avec mobilité interne.

▶️ Tout savoir sur la reconversion professionnelle

Source : Pôle Emploi

 

Quels enjeux pour l’entreprise ?

Auparavant, il pouvait être très mal perçu d’annoncer une reconversion à son responsable des ressources humaines.
Cette envie pouvait même occasionner des frictions entre salarié et employeur.

Ce temps est bel et bien révolu.
Certaines organisations l’ont bien compris : s’impliquer et accompagner les souhaits de reconversion peut permettre d’éviter la fuite des talents

En effet, selon une étude réalisée par nouvelleviepro.fr en 2019, c’est l’ennui qui mène 65 % des actifs français à cette réflexion.
Et, pourtant, les défis ne manquent pas en entreprise et, en tant que responsable de formation ou des RH, vous les avez peut-être même déjà identifiés grâce à une démarche de GPEC ?

Si votre entreprise cherche à se développer, il peut donc être intéressant de miser sur ses collaborateurs actuels en leur proposant une reconversion interne.
Un accord gagnant-gagnant comportant bien des avantages :

  • Fidéliser les salariés en leur apportant de nouvelles opportunités en interne ;
  • Attirer de nouveaux talents en leur offrant des possibilités d’évolution ; 
  • Conserver votre compétitivité en gardant des équipes motivées et plus rapidement opérationnelles

Le salarié, quant à lui, sera assuré d’avoir un emploi après sa reconversion professionnelle, conservera ses acquis dans l’entreprise et se sentira valorisé grâce à un accompagnement efficace au sein de l’entreprise.

 

Un accompagnement adapté pour une reconversion réussie

Pour accompagner les collaborateurs, sachez qu’il existe différents dispositifs. Petit tour d’horizon. 

 

Anticiper les envies de reconversion

Vous vous demandez à quelle occasion vous pourrez discuter avec les salariés d’une éventuelle envie de reconversion professionnelle ?
Les entretiens professionnels sont faits pour cela.
C’est grâce à eux, tous les deux ans, que vous pourrez prévoir votre plan de formation et élaborer une démarche GPEC

Celle-ci est indispensable si vous souhaitez anticiper les changements au sein de l’entreprise.
Vous aurez ainsi une visibilité sur les besoins de cette dernière et pourrez rapidement proposer des postes en interne.

En tant que responsable de formation, il vous appartient également de faire le point sur le projet professionnel du salarié et de lui proposer une stratégie pour y parvenir.
Vous pourrez alors le conseiller sur une formation de qualité et sur les différents modes de financement de la formation professionnelle :

 

Quels outils pour accompagner la reconversion professionnelle ? 

Pour accompagner une reconversion professionnelle, de nombreux outils s’offrent à vous.  

  • Le bilan de compétences pour aider à la réflexion. Ce dernier peut être sollicité par le salarié ou par vous-même ;
  • La validation des acquis de l’expérience (VAE) pour obtenir une certification sans passer par la formation. Il est en effet possible que votre salarié ait déjà les compétences requises. Il est donc directement opérationnel ;
  • La formation professionnelle continue pour offrir des évolutions plus rapides en interne. Les salariés sont formés tout au long de leur parcours en interne et ils peuvent ainsi facilement accéder à de nouveaux postes ;
  • La période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) pour accompagner des personnes extérieures qui souhaiteraient accéder à un nouvel emploi. Vous pouvez alors les accueillir et leur permettre d’avoir une vraie vision de celui-ci. 

Enfin, même si la reconversion interne est une véritable opportunité, elle ne sera pas toujours possible ou acceptée.
Par exemple, si l’entreprise est en difficulté, elle ne pourra pas lui proposer un poste ou même le garder sur l’actuel.

De même, le salarié peut avoir envie d’aller vers de nouveaux horizons voire des métiers totalement extérieurs à l’entreprise.
Afin que son départ se passe au mieux et qu’il n’y ait aucun conflit en interne, il est là aussi dans votre intérêt de l’accompagner dans sa transition professionnelle. 

En conclusion

La reconversion professionnelle peut constituer un vrai plus pour l’entreprise.
Il s’agit pour cela de l’inclure dans une véritable réflexion en amont et de rester ouvert sur le sujet.

En tant que responsable de formation, vous savez désormais comment aider votre collaborateur dans cette transition.
Alors, lancez-vous : la reconversion professionnelle est l’avenir du monde du travail.